Macérât huileux de Millepertuis : Comment le faire soi-même, propriétés et bienfaits !

Le Millepertuis est une plante bien connue des personnes qui souffrent de troubles de la dépression. Communément aussi appelée “chasse diable”, le millepertuis officinal est en effet utilisé depuis plus de 2500 ans en phytothérapie pour soigner les troubles de la mélancolie, de l’anxiété ou de l’insomnie. On l’ingère alors soit en infusion ou sous forme de petites gelules pour ses effets anti-dépresseurs.  Mais ce petit végétal a bien d’autres vertus! Utilisé sous forme de macérât huileux, le Millepertuis soulage aussi les plaies, les bûlures (du soleil) et les douleurs musculaires ou névralgiques. Et comme rien n’est plus simple que de réaliser soi-même son macérât, je vous propose une petite recette “de grand-mère” facile  à réaliser et que vous pourrez utilisez pour tous vos petits “bobos”.

Apprener à faire votre ptopre macérât de Millepertuis - recette et DIY
Crédit photo: Célia Dreams

 

C’est lors d’une ballade à la découverte des plantes sauvages organisée par Aurélie Valat du blog Aroma’tips que j’ai découvert que notre biotope regorgeait litérallement de plantes à usage médicinal (et culinaire).

Et pour m’initier en douceur à cette pratique, Aurélie m’a recommandé de commencer avec cette recette toute simple de macérât huileux car le Millepertuis possède mille une vertus très utiles lorsque l’été bat son plein ou que l’on a des enfants quelque peu “casse-cous”.

Propriétés thérapeutiques et applications les plus courantes :

Le Millepertuis tire son nom de ses feuilles, qui à contre-jour, présentent des “milliers” de petits trous.On retrouve des premières traces d’utilisation des fleurs de Millepertuis à usage thérapeutique chez les Romains qui les appliquaient déjà en baume pour soulager brûlures, coupures et bien d’autres maux. Les vertus et propriétés les plus connues de ce macérât huileux 100% naturel sont:

  • Antiseptique :  efficace contre les coupures et plaies
  • Antalgique : calme les douleurs siégeant principalement sur les nerfs et les articulations. Son efficacité se fera surtout sentir sur les maux d’ordre neurologique.
  • Régénérant cutané/cicatrisant : participe à la reconstitution de la peau. Il se révèle très actif pour calmer les peaux brûlées ou agressées par le soleil.
  • Anti-inflammatoire : contribue à limiter l’entendue de la réaction inflammatoire en raison de sa teneur en hypéricine. C’est d’ailleurs une très bonne huile pour soulager les rhumatismes.
  • Hydratant : renforce la barrière cutanée et hydrate les peaux sèches en profondeur.

C’est donc un produit “miracle” que tout le monde devrait avoir dans sa pharmacie!

Précautions d’utilisation

En raison de sa teneur en hypéricine, ce macérât huileux est photosensibilisant (peut induire une réaction anormale de la peau à la lumière solaire). Il est donc préférable de ne pas l’appliquer sur la peau si vous allez vous exposer au soleil dans les 12 heures suivant son application.

Par ailleurs, il faut également tenir compte de ce qui suit:

  • L’ingestion de Millepertuis pourrait diminuer l’efficacité de certaines pilules contraceptives.
  • Le macérât huileux de millepertuis ne remplace en aucun cas une huile solaire ! C’est au contraire un baume à appliquer comme « après-soleil ».

Où trouver du Millepertuis, comment le reconnaître et quand le récolter ?

Le Millepertuis est une plante sauvage que l’on retrouve abondement le long des chemins et routes de nos campagnes. On utilise uniquement les sommités fleuries pour confectionner le macérât huileux. La variété utilisée dans ce cas-ci est le millepertuis hypericum perforatum que l’on l’appelle aussi « Herbe de la St Jean » car c’est la meilleure période pour la cueillir (le jour du solstice d’été aux alentours du 20 juin). On la reconnaît surtout grâce aux petits points translucides de ses feuilles qui par transparence ressemblent à des petits trous comme ceux laissés par une perforatrice. Pour reconnaître à coup sûr la plante et éviter de la confondre avec une autre, il suffit par ailleurs de frotter les fleurs fraîches de la plante, et vos doigts doivent alors se teinter de rouge violacé. Les fleurs sont groupées en corymbe comportant 5 pétales jaunes asymétriques (lisses sur un côté, dentelées de l’autre) et ponctuées sur les bords de points noirs.

Apprener à faire votre ptopre macérât de Millepertuis - recette et DIY
Crédit photo: Célia Dreams

Voici donc ma recette !

(N’oubliez pas de noter ∗∗∗ la recette en bas de page si vous l’avez testée)

Macérât huileux de Millepertuis
Temps de prép.
5 min
 

Découvrez comment réaliser votre macérât huileux de Millepertuis, ses propriétés et ses bienfaits. En baume ou en cataplasme, il soulage les brûlures, est anti-septique et nourrit la peau en profondeur.

Portions: 1 pot
Auteur: Cécile
Ingrédients
  • 2 grosses poignées de fleurs de Millepertuis (sommités florales)
  • huile d'olive vierge de première pression à froid (ou de tournesol bio)
  • 3 gouttes vitamine E (optionnel)
Instructions
  1. Mettre les fleurs fraîches de millepertuis dans un bocal stérilisé

  2. Ajouter de l'huile jusqu'à couvrir entièrement les fleurs

  3. Fermer le bocal et placez-le au soleil. Mais attention: ne pas le laisser toute la journée en plein soleil

  4. Agiter le bocal une fois par jour durant la période de macération (de 6 à 8 semaines). Le liquide de votre bocal prendra petit à petit une teinte rouge brunâtre.

  5. Après 6 semaines minimum, filtrer à travers un linge propre ou un chinois votre macérât qui est devenu rouge foncé. Bien presser bien les fleurs pour exprimer un maximum de jus.

  6. Transvaser le macérât dans un petit flacon, de préférence opaque.

  7. Si vous en avez sous la main, ajouter de quelques gouttes de vitamine E lors de la préparation pour prolonger la conservation et éviter le rancissement de l'huile.

 

Conservation

Il est préférable de stocker le macérât dans un endroit frais, à l’abri de la lumière et de la chaleur.

Comment faire son macérât de Millepertuis - recette et DIY
Crédit photo: Célia Dreams

Pour aller plus loin (cliquez sur l’image)

              

 

Vous aimez l’univers de Célia Dreams et voulez rater aucune publication? Abonnez-vous dès à présent à la Newsletter via le visuel ci-dessous ainsi qu’aux pages Facebook, Pinterest ou Twitter du blog. Rejoignez-moi aussi sur Instagram, j’y partage des moments et du contenu plus personnel.

 

Inscription Newsletter Célia Dreams


Vous avez aimé cet article et désirez en garder une trace ou le partager sur vos réseaux sociaux? Épinglez-le sur Pinterest à l’aide du visuel ci-dessous ou partagez-le sur vos réseaux sociaux en utilisant les boutons de partage tout en-bas de l’article.

Apprener à faire votre ptopre macérât de Millepertuis - recette et DIY
Crédit photo: Célia Dreams

 

 

image_pdfimage_print
Pas encore de notation.

Votre évaluation

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.