Comment soigner naturellement les petits maux de l’automne-hiver ?

image_pdf

L’automne, c’est l’époque des marrons chauds, des soupes au potiron et des feux qui crépitent dans la cheminée mais c’est aussi la saison des premiers rhumes et petits maux liés aux changements de température. Pour vous préparer à affronter au mieux cette période, je vous propose 5 astuces et recettes issues de médecines douces alternatives qui vous permettront d’agir préventivement sur votre état de santé pour passer le cap des premiers refroidissements, vous soigner et rester en forme tout au long de l’automne et de l’hiver. Car comme dit l’adage, “mieux vaut prévenir plutôt que guérir” !

Comment soigner naturellement les petits maux de l'hiver
Crédit photo: Célia Dreams

Que mettre dans sa “trousse de secours naturelle” pour soigner rapidement les petits bobos d’hiver (rhume et toux)?

J’ai récemment eu l’occasion de tester 5 astuces et recettes 100% naturelles pour soigner un début de laryngite et sachez qu’au bout de 3 jours, les symptômes avaient pratiquement disparu. Forte de cette expérience, j’ai donc décidé de me constituer une petite « trousse de secours naturelle » dont je pourrai me servir régulièrement pour me soigner (comme alternative à la médecine traditionnelle). Vous trouverez ci-dessous les ingrédients nécessaires pour en composer une identique:

Ces 15 éléments constitueront en effet une bonne base pour les recettes et astuces de médecine douce que je vais vous détailler ci-dessous.

5 alternatives de médecines douces pour passer l’automne et l’hiver en forme

Pour rester en forme et prendre soin de soi naturellement pendant la période hivernale, je vous suggère de faire appel à 5 médecines douces qui ont fait leur preuve. Pour chacune d’entre elle, je vous propose ensuite une astuce facile et rapide  à mettre en place et qui fera rapidement ses preuves en cas d’amorce d’un état grippal:

Aromathérapie 
Apithérapie 
Phytothérapie 
Oligothérapie
Naturopathie 

Avant d’aller plus loin, je précise que ces petites astuces concernent des maux « légers » tels que les rhumes, toux et états fébriles. En cas de symptômes plus graves ou de fièvre, rendez-vous bien entendu immédiatement chez votre médecin qui fera un diagnostic plus poussé et vous prescrira les médicaments adéquats.

Pourquoi favoriser les remèdes naturels ?

Si je vous encourage à privilégier les remèdes naturels “de grand-mère” quand c’est possible, c’est parce qu’en général c’est:

  • plus économique
  • meilleur pour la santé
  • facile à mettre en place
  • parfois même plus efficace que les sirops et autres pastilles vendus dans les commerces

En effet, lorsqu’on utilise directement les actifs naturels des plantes, fruits et produits de la ruche , ils sont en général plus efficaces car les taux de principes actif est nettement plus élevé que dans des solutions du commerce ou de l’industrie pharmaceutique de masse.

Comment soigner naturellement les petits maux de l'hiver
Crédit photo: Célia Dreams

Voici donc mes astuces et recettes ! 

(N’oubliez pas de les noter ∗∗∗  en bas de page si vous l’avez testées)


 

1. Aromathérapie: profiter des bienfaits des huiles essentielles

Les huiles essentielles peuvent s’utiliser de plusieurs façons selon celles auxquelles on a recours  :

  • en diffusion (privilégier alors une diffusion à froid via un diffuseur comme celui-ci ou celui-là),
  • en inhalation (verser quelques gouttes dans un bol d’eau chaude),
  • en massage (3 à 4 gouttes maximum mélangées avec de l’huile végétale),
  • dans un bain,
  • en compresse,
  • ou encore par voie orale (une à deux gouttes avec une cuillère de miel ou d’huile végétale).

Précaution d’usage : les huiles essentielles ne sont pas conseillées aux femmes enceintes ni aux enfants de moins de 3 ans. Consultez donc toujours bien les notices et recommandation d’usage avant leur utilisation.

Recette anti-rhume et maux de gorge

Voici une petite recette à base d’huiles essentielles pour cour combattre les maux de gorge et les petits rhumes. Elle provient du site Aroma’tips (qui propose d’ailleurs régulièrement de chouettes  ateliers très chouettes sur Bruxelles pour s’initier à l’aromathérapie). Je l’ai un petit peu arrangée à ma sauce car, et c’est ce qui est magique avec les huiles essentielles, on peut les associer selon ses besoins pour en augmenter l’efficacité.

En ingestion directe, il vous faudra:

Bien mélangez les huiles essentielles à l’huile végétale avant de l’ingérer – à renouveler 3 fois par jour pendant maximum 5 jour.

 

2. Apithérapie: les produits de la ruche

Les vertus du miel et des produits de la ruche pour lutter contre ces infections ont été prouvées par plusieurs études scientifiques. L’une d’elles, réalisée par l’University of Calabar Teaching Hospital au Nigeria, a comparé l’efficacité du miel à celle des médicaments antitussifs (censés arrêter la toux) vendus sans ordonnance, à l’absence de traitement et à un placebo via une méta-analyse des études portant sur ce sujet de 1950 à 2014. Il en ressort que le miel serait plus efficace pour réduire la fréquence de la toux que l’absence de traitements ou un placebo. Le miel pourrait même être légèrement plus performant que la diphénhydramine, un ingrédient habituel des sirops antitussifs, pour réduire la fréquence de la toux*.

Voici donc les 3 articles que vous devriez avoir en permanence dans votre fameuse “trousse de secours naturelle“:

  • La propolis:  un « enduis » à base de résines végétales produit par les abeilles pour consolider les ruches, et qui chez l’homme permet d’améliorer les défenses de l’organisme contre les infections extérieures. Elle a une action anti-inflammatoire, antitussif et anesthésique.  On la trouve en général sous forme de sirop, capsules, gommes à mâcher ou comprimés. Attention, le risque de développer une allergie à la propolis augmente avec la durée de traitement, il est donc recommandé de ne pas faire de cure de plus de 2-3 semaines consécutives 
  • Le miel (riche en vitamine A et E) :  une cuillère à café par jour en automne et en hiver renforcera votre système immunitaire. De mon côté, je privilégie le miel bio de thym ou de lavande dont mon préféré, celui de la marque Bee Honey que vous trouverez sur Kazidomi (- 20% de réduction sur l’abonnement avec le code CELIA20)
  • La gelée royale (nutriments essentiels) reconnue pour ses vertus stimulantes  sur le système immunitaire et ses bienfaits “anti-fatigue”. Faire une cure de 2 à 3 semaines en prenant 10 ml par jour, sous forme d’extrait liquide ou d’ampoule, cette forme étant la plus efficace, car elle utilise de la gelée fraîche.

* Source: Sciences et Avenir

 

3. Phytothérapie: grogs « spécial automne »

Lorsque les températures baissent, rien de mieux que de se réchauffer le corps et l’esprit avec un bon “grog“. C’est l’occasion de ressortir les bonnes vieilles recettes de grand-mère et d’y ajouter des épices vivifiantes aux propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Elles jouent en effet un rôle protecteur pour l’estomac et le foie et améliorent ainsi la digestion. De cette manière, l’énergie ne sera pas entièrement mobilisée par le processus de digestion et il en restera suffisamment pour lutter efficacement contre les microbes et autres virus de saison.

Je veux bien entendu parler ici du curcuma, de la cannelle ou du gingembre, 3 immuno-stimulants (qui stimulent et renforcent vos défenses immunitaires) parfaits pour se parer contre les petites maladies liées au froid.

Recettes anti-fatigue et anti-inflammatoire

 Voici 2 recettes à base des épices citées ci-dessus, qui vous aideront à passer le cap de l’hiver plus sereinement (cliquez dessus pour avoir la recette):

À tester d’urgence si vous êtes frileux((se) ou sujet(te) aux refroidissements! 

 

4. Oligothérapie: cure de vitamines et oligo-éléments :

L’hiver est aussi synonyme de fatigue passagère. Privilégiez donc les aliments riches en vitamines ainsi que les fruits, légumes et les plantes qui renforcent le système immunitaire. On citera notamment l’ail qui est antiseptique, antioxydant, anti-inflammatoire et antimicrobien, ou le ginseng qui procure vitalité.

Mais sont également bénéfiques pour la santé du concentré de pépins de raisins ou de pamplemousse et l’acérola (très riche en vitamine C), les oléagineux (noix, amandes, noix du Brésil ou de cajou –  sources de vitamines D) que vous consommerez en limitant la quantité par jour à une poignée.

Une chouette manière d’en consommer, c’est en faisant un”granola maison“. Je vous remets la recette ici si vous ne la connaissez pas encore. C’est ultra simple et rapide à réaliser. Alors pourquoi s’en priver?

Varier donc au maximum votre alimentation et avantager toujours les produits locaux et de saison. Il existe maintenant plein d’enseignes qui proposent des aliments de producteurs de votre région, ultra frais et souvent bio. Si cela vous intéresse, je vous remets le lien vers mon article sur eFarmz, une super chouette plateforme en ligne qui existe depuis 2013 et qui regroupe des petits producteurs – en majorité belges  😉 – proposant des produits de terroir généralement labellisés bio, toujours sélectionnés avec soin pour leur qualité gustative, leur origine et leur procédé de fabrication non industriel.

 

5. Nathuropathie: Détox du foie

L’automne et le printemps sont deux saisons pendant lesquelles un drainage du foie est conseillé, d’autant qu’il sera encore plus sollicité si vous tombez malade. Un foie encrassé est en effet source de fatigue.

Trois produits naturels permettent de réaliser cette cure “détoxifiante” : le citron, l’artichaut et le radis noir. Je vous conseille donc de les avoir dans votre “trousse de secours” naturelle soit sous leur forme naturelle soit en huile essentielle ou comprimés.

  • Le jus de citron – bio de préférence – à boire de préférence dès votre réveil ou tout au long de la journée selon votre tolérance. Vous pouvez le remplacer par 3 gouttes d’huile essentielle de citron diluée dans un peu d’huile végétale. La cure se réalise sur trois semaines pour maximiser son effet.
  • Plus dépuratif, l’artichaut peut se consommer en ampoule à raison d’une par jour (raphanus potier). Vous pouvez y ajouter quelques gouttes de citron pour le prendre plus facilement.
  • Le radis noir, est de loin le plus efficace des draineurs du foie, dix fois plus que le citron ou l’artichaut. Consommer trois belles tranches par jour pendant trois semaines, avec un peu de beurre salé par exemple. Il existe également sous forme de complément alimentaire si vous n’aimez pas son goût.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas non plus à relire mon article sur comment réussir sa détox en 5 étapes clé.

Si vous combinez toutes ces petites astuces à un bon sommeil (8h par nuit) et de l’exercice physique régulier (type marche, vélo, yoga course, natation ou autre…) vous devriez garder la forme ou en tout cas être paré(e) à affronter les premiers frimas.

Si vous avez d’autres petites astuces pour prévenir ou guérir les petits bobos de l’automne-hiver, partagez-les en commentaires! Je serai ravie de les découvrir!

Ces ouvrages pourraient vous intéresser si vous voulez apprendre à vous soigner naturellement (cliquer sur le livre pour plus d’infos) :

            


Comment soigner naturellement les petits maux de l'hiver

 

 

Vous avez aimé cet article? Épinglez le sur Pinterest ou partagez-le sur vos réseaux sociaux en utilisant les boutons de partage tout en bas de l’article!

Et n’hésitez pas également à vous inscrire à ma newsletter ici , ainsi qu’aux pages Facebook, Pinterest ou Twitter du blog pour ne manquer aucun article ! Rejoignez-moi aussi sur Instagram, j’y partage des moments et du contenu plus personnel

Et vous, vous connaissiez ces recettes ? Cela vous donne envie d’essayer ?

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.